Warning: file_put_contents(/homepages/12/d349798029/htdocs/FinistereSud/www/classes/../client/cache/parseur/2b93681e1004fe1a4499955763bfb1ec.cache): failed to open stream: Disk quota exceeded in /homepages/12/d349798029/htdocs/FinistereSud/www/classes/parseur/Analyse.class.php on line 129
La Forêt Fouesnant Finistère Sud

La Forêt Fouesnant


La Forêt Fouesnant La Forêt Fouesnant La Forêt Fouesnant


La Forêt Fouesnant (Ar Forst Fouen) est le deuxième plus grand port de plaisance du Finistère après Brest avec une capacité de 1000 bateaux. C'est aussi là qu'ont été construits certains catamarans de courses et que beaucoup de skippers s'entrainent.


Historique

Le territoire est habité de longue date. Des vestiges du néolithique sont d'ailleurs visibles, comme le Cairn mégalithique de Kerleven, classé monument historique, ou l'allée couverte de Kerampicard. Par la suite, le territoire de la future commune était semble-t-il traversé par deux voies romaines.

Au Moyen-Age, la Forêt Fouesnant est un monastère, Coat-Lan, le monastère du Bois. Puis le territoire se peuple et un premier lieu de culte est fondé en 1069 à Locamand, hameau situé au nord de l'actuelle commune. Locamand devient un prieuré qui court jusqu'à Concarneau. Mais en 1623, le Pape Grégoire XV joint le prieuré au Collège des Jésuites de Quimper, décision confirmée par Louis XIV en 1681. A la Révolution, le prieuré est donc vendu comme bien national, l'église détruite et la paroisse de Locamand supprimée.

C'est peu de temps après, en 1851, que La Forêt se détache de la paroisse de Fouesnant et devient paroisse elle-même, s'agrandissant sur sa partie nord et absorbant Locamand. Ce n'est qu'en 1873 que La Forêt devient une commune.

Au XIXème siècle, quelques bateaux servent à pêcher la sardine et le maquereau et assurent le commerce du maërl, du grosil et du sable. La commune est aussi réputée pour ses parcs à huîtres. Parallèlement, elle se développe autour de l'agriculture, surtout les cultures maraîchères comme la cerise, et celles des céréales.

Puis avec les moyens de transports arrivent les premiers touristes au milieu du XIXème siècle, marquant le développement des hôtels, des boutiques, des restaurants, ce malgré les deux guerres mondiales. C'est en 1955 que La Forêt est, par décret, autorisée à se nommer La Forêt Fouesnant.



Visites

  • Le Cairn de Kerleven ou Cairn du Saint-Laurent. C'est le troisième cairn le plus important de Bretagne, après Gavrinis et Barnenez. Rappelons qu'un cairn, au sens préhistorique, est un monument en pierre recouvrant des sépultures, des chambres funéraires. Celui-ci a été découvert en 1961 ; on y a trouvé des silex taillés, des haches polies et des poteries chasséennes, culture préhistorique du néolithique. Seule la partie orientale est encore présente qui contient deux sépultures avec ouverture, datées respectivement vers 4825 et 3800 av JC. Le cairn est situé dans l'enceinte du camping Yelloh Village Club à qui il faut s'adresser pour y accéder.
  • Les vestiges de l'Ancien Prieuré de Saint-Amand à Locamand. Fondé en 1069 et vendu comme bien national en 1791, le prieuré passe de main en main pour finalement tomber en ruines. Il reste tout de même un grand mur d'enceinte, un très beau portail sculpté ainsi qu'une stèle protohistorique datant de l'Age de Fer et qui trône devant le portail.
  • L'Eglise Notre Dame d'Izel Vor (Notre Dame de Basse Mer) et son enclos paroissial. Au fond de la baie, l'église, et notammet sa flèche, est très représentative du gothique flamboyant qui se faisait en Cornouaille au XVIème siècle. Elle contient notamment un énorme tableau du Rosaire encadré de bois sculpté offert à l'église en 1680. Devant l'église se trouve un grand calvaire. Deux statues se brisèrent durant l'ouragan de 1987 : celle de Saint-Jean-Baptiste ne put conserver que sa tête et celle de la Vierge perdit la sienne. Les Beaux-Arts de Quimper réalisèrent une copie de la statue entière de Saint-Jean-Baptiste mais posèrent la tête d'origine sur le corps de Marie.  
  • Le Manoir du Stang est une gentilhommière du XVIème siècle, aujourd'hui propriété privée mais servant à des mariages et des fêtes. Il s'est agrandi au fil des années et fera le plaisir des amoureux de belles batisses avec son allée boisée, ses jardins à la Française et ses multiples écussons. A l'intérieur on trouve un escalier monumental, de grandes cheminées en granit, des boiseries d'époque et du mobilier ancien.
  • Le Vieux Port et Port La Forêt, le nouveau port de plaisance, le deuxième en grandeur du Finistère.
  • La Fête des Cerisiers qui a lieu tous les ans à la fin du mois de juin et qui débute par un défilé en costumes traditionnels bretons, se poursuit par des spectacles et aniùmations, musique, expositions et bien sûr dégustation de cerises de la Forêt Fouesnant ! Voir en page Evénements , mois de juin.

Autres curiosités
 
Les ruines de l'Allée Couverte de Kerampicard, le Manoir du Mesmeur et le Moulin Chef du Bois.

OFFICE DE TOURISME
2 rue Vieux Port
29940 Forêt Fouesnant (La)
02 98 51 42 07